www.smlm.org.org Senatus de Montreal Legion de Marie
 

Spiritualite

Frank Duff

Edel Quinn

Jean-Paul II, s'adresse à la Légion de Marie

La Tessera

La Médaille Miraculeuse

Hymne de la Légion de Marie

Bulletin du Concilium

 

  
 Accueil Spiritualite Praesidium Interaction Liens
Jean-Paul II, s'adresse à la Légion de Marie

Partie d'une allocution du Saint-Père à un groupe de légionnaires italiens, le 30 octobre 1982...

Jean-Paul II

Mes souhaits de bienvenue s'adressent à chacun d'entre vous. Je me réjouis de vous voir dans cette salle en si grand nombre venus des différentes régions de l'Italie, d'autant plus que vous ne représentez qu'une petite partie de ce mouvement apostolique qui, dans l'espace de soixante ans, s'est rapidement répandu à travers le monde, et qui aujourd'hui, deux ans après la mort de son fondateur, Frank Duff, est présent dans de très nombreux diocèses de l'Église universelle.

Depuis Pie XI, mes prédécesseurs ont adressé des félicitations à la Légion de Marie, et moi-même le 10 mai 1979, en recevant l'une de vos premières délégations, me rappelai avec grand plaisir les occasion où j'avais été précédemment en contact avec la Légion, à Paris, en Belgique et en Pologne, puis, comme évêque de Rome, au cours de mes visites pastorales aux paroisses de la ville.

Aujourd'hui, donc, comme je reçois en audience le pèlerinage italien de votre mouvement, j'aimerais appuyer sur les aspects qui constituent la substance de votre spiritualité et de votre modus essendi dans l'Église.

Vocation de levain

Vous êtes un mouvement de laïcs qui vivez leur foi comme une aspiration vers la sainteté personnelle. C'est sans doute un idéal élevé et difficile. Mais l'Église aujourd'hui, par la voix du Concile, appelle tous les chrétiens du laïcat catholique à cet idéal, les invitant à partager le sacerdoce royal du Christ, par le témoignage d'une vie sainte, par la mortification et les travaux charitables; à être dans le monde, par la splendeur de la foi, de l'espérance et de la charité, "ce qu'est l'âme dans le corps" (LG 10,38).

Votre vocation comme laïcs, c'est-à-dire la vocation d'être un levain dans le Peuple de Dieu, une inspiration chrétienne dans le monde moderne, et d'amener le prêtre au peuple, est éminemment ecclésiale. Le même Concile Vatican II exhorte tous les laïcs à accepter généreusement l'appel à être encore plus intimement unis au Seigneur, et en considérant comme leur, tout ce qui lui appartient, à partager la même mission salvifique de l'Église, à être ses instruments vivants, surtout là où, par suite des conditions particulières de la société moderne - une augmentation constante de la population, une diminution du nombre de prêtres, l'apparition de nouveaux problèmes, l'autonomie de nombreux secteurs de la vie humaine - il devient plus difficile pour l'Église d'être présente et active (ibid. 33).

Aujourd'hui, le domaine de l'apostolat laïc est extraordinairement étendu, il en résulte donc que l'engagement de votre vocation propre devient plus exigeant, plus stimulant, plus vivant et plus à propos. La vitalité du chrétien est le signe de la vitalité de l'Église. Ainsi, votre engagement comme légionnaires devient plus urgent, considérant d'un côté les besoins de la société italienne et des nations de l'ancienne tradition chrétienne et, d'un autre côté, les exemples éclatants qui vous ont précédés dans votre propre mouvement. Pour ne signaler que quelques noms: Edel Quinn, avec son activité en Afrique noire; Alfonso Lambe dans les régions les plus marginalisées de l'Amérique latine, et les milliers de légionnaires tués en Asie, ou finissant dans les camps de concentration.

Avec l'esprit et la sollicitude de Marie

Votre spiritualité est éminemment mariale, non seulement parce que la Légion se glorifie de porter le nom de Marie comme sa bannière déployée, mais par-dessus tout parce qu'elle base sa méthode de spiritualité et d'apostolat sur le principe dynamique de l'union à Marie, sur la vérité de l'intime participation de la Vierge Marie dans le plan du salut.

En d'autres mots, vous vous proposez de rendre service à toute personne qui est l'image du Christ, avec l'esprit et la sollicitude de Marie.

Si notre seul et unique Médiateur est l'homme Jésus Christ, comme l'affirme le Concile, "le rôle maternel de Marie envers les hommes ne voile ou ne diminue en aucune manière cette médiation unique du Christ, mais elle en montre l'efficacité" (LG 60). Ainsi, la bienheureuse Vierge est invoquée dans l'Église sous les vocables d'Avocate, d'Auxiliatrice, de Perpétuel Secours, de Médiatrice, de Mère de l'Église.

Pour naître et croître, le travail apostolique se tourne vers elle, qui a donné naissance au Christ, conçu du Saint-Esprit. Là où est la Mère, là aussi est le Fils. Qui s'éloigne de la Mère, se trouve tôt ou tard aussi bien éloigné du Fils. Il n'est pas surprenant qu'aujourd'hui, dans divers secteurs de la société sécularisée, l'on constate une crise largement répandue de la foi en Dieu, précédée d'une diminution de la dévotion à la Vierge Mère.

Votre Légion fait partie de ces mouvements qui se sentent personnellement engagés à répandre ou à faire naître cette foi en répandant ou en faisant revivre la dévotion à Marie. Ainsi, elle pourra toujours faire tout son possible pour que l'amour pour la Mère, le Fils qui est la voie, la vérité et la vie de chaque personne, soit plus connu et aimé.

Dans cette perspective de foi et d'amour je vous accorde tout coeur la Bénédiction apostolique.


© 2002- www.smlm.org Tous droits réservés
Dernière mise à jour Montréal
Version pour
imprimante  Imprimer
Commentaires
Recommander
Menu